Par Impact Tank | 3 questions à... | 06/23/2022

3 questions à : Nicolas Froissard

Membre du Directoire du Groupe SOS et Membre du Bureau de Mouvement Impact France, Nicolas Froissard et une source d’inspiration pour bon nombre d’utilisateurs et d’utilisatrices de Linkedin.

Interrogé par l’Impact Tank, il a discuté impact positif, projets inspirants et engagement avec l’équipe.

Impact Tank – Quels sont les projets qui t’ont le plus inspiré dernièrement ?

Nicolas Froissard Les cafés, sacrés dans la culture française, peuvent être de formidables leviers d’innovation sociale. Nous le savons au sein du Groupe SOS avec l’initiative 1000 cafés qui a vocation à créer des cafés lieux multiservices dans des villages de moins de 3500 habitants. Je voudrais aussi citer Café joyeux, une entreprise de restauration qui emploie des personnes en situation de handicap, principalement porteurs de trisomie 21 ou autisme. Tout le monde doit pouvoir trouver une place dans notre société, et il est temps que les représentations liées au handicap évoluent. 

Au moment où se profile à l’horizon une coupe de monde de football catastrophique d’un point de vue social et environnemental, j’ai découvert récemment un projet lié au football qui m’a fait du bien. Il s’agit d’un ballon (Vista) qui est bien plus responsable que les autres, grâce aux matières utilisées pour sa confection. Il participe également à créer de l’emploi pour des personnes en difficulté. 

Enfin, en matière d’économie circulaire, il faut absolument suivre les aventure de Ghaees Alshorbajy, réfugié syrien en France, qui a créé une entreprise incroyable : Kaoukab. Elle permet de récupérer et recycler des déchets métalliques en améliorant considérablement les conditions de travail et de vie d’une profession méconnue et souvent méprisée : celle des les ferrailleurs. 

Impact Tank – Pour toi, qu’est-ce que ça veut dire « avoir un impact positif » ?

Nicolas Froissard Déjà, quand on parle d’impact, il faut être capable de le mesurer. Je suis convaincu qu’un jour toutes les entreprises seront contraintes d’évaluer leur impact. Il faudra qu’il y ait des conséquences, fiscales notamment, plus ou moins favorables en fonction de l’impact positif ou négatif mesuré. Avoir un impact positif, cela veut dire avoir un effet vertueux sur les question sociales et/ou environnementales. Aujourd’hui encore, de nombreuses entreprises ont une activité destructrice. Et elles vont disparaître. Ou changer leur modèle. À la Convention des Entreprises pour le Climat, dont je fais partie, on parle d’entreprise régénératrice. C’est ce que doivent viser toutes les entreprises : avoir un bilan positif sur l’environnement et la société dans son ensemble. Cela s’accompagne d’une réflexion, chère au Mouvement Impact France dont je suis administrateur, sur la gouvernance et la répartition de la richesse créée, qui doit être davantage partagée. 

Impact Tank – Pourquoi est-il important d’entreprendre dans l’intérêt de tous et toutes ?

Nicolas Froissard Entreprises, acteurs publics, économie sociale et solidaire, citoyens… on doit tous s’engager pour l’intérêt général. Les enjeux sont tels en terme de lutte contre les inégalités et contre le réchauffement climatique aujourd’hui que tout le monde doit s’y mettre. Personne ne peut dire « je ne suis pas concerné ». Par ailleurs, dans une société individualiste et fracturée, on a besoin de retrouver du sens. S’engager permet à titre individuel de prendre du plaisir car oui il y a du plaisir dans le fait d’essayer de changer le monde à son échelle. Et puis, sur un plan collectif, c’est l’occasion de regarder tous ensemble dans la même direction et de laisser de côté les divisions et les conflits qui parcourent notre pays.

Partagez cette publication sur

Découvrez d’autres publications

Partagez cette publication sur

Découvrez d’autres articles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

L’innovation sociale par la preuve