1ère édition du Panorama annuel de l’évaluation d’impact social : une initiative de l’ESSEC et de l’IMPACT TANK

Cette enquête, ouverte du 25 mai au 30 juin 2021, s’adresse à l’ensemble des organisations, financeurs et évaluateurs ayant mis en œuvre ou envisagé une démarche d’évaluation d’impact social au cours des cinq dernières années.

Quelles en ont été les motivations ? Quelles méthodes ont été utilisées ? Qui a été impliqué ? Combien cela a-t-il coûté ? Pour quels bénéfices ? Alors que le sujet de l’évaluation d’impact social devient incontournable, ce panorama vise à donner des repères structurants sur les pratiques actuelles, et les tendances pour l’avenir.

Il est porté conjointement par le Laboratoire Evaluation & Mesure d’Impact Social et Environnemental de l’ESSEC, expert académique reconnu sur le sujet, et l’Impact Tank, think-tank dédié à la valorisation et au changement d’échelle des innovations sociales ayant fait la preuve de leur impact, avec le soutien pour la diffusion de l’Avise, de Finansol, de l’UDES, de French Impact et du Mouvement Impact France.

Pourquoi étudier les pratiques d’évaluation d’impact social?

Les crises actuelles, sanitaires, sociales et écologiques, poussent de plus en plus d’acteurs à s’engager pour élaborer puis mettre en œuvre des solutions pertinentes et efficaces face aux enjeux multiples et complexes auxquels nous sommes collectivement confrontés. L’évaluation d’impact en est le corollaire : elle permet d’analyser les résultats et les effets de ces actions et d’identifier les leviers générateurs d’impact positif ; elle devient ainsi une nouvelle boussole pour les décideurs et les acteurs de terrain.

Traditionnellement portée par les acteurs de l’économie sociale et solidaire, l’évaluation d’impact social intéresse un nombre croissant d’acteurs :  une nouvelle économie à impact est en effet en train d’émerger, avec une croissance très rapide du marché de l’investissement à impact et des entreprises classiques appelées à rendre davantage compte de leurs effets sur la société et l’environnement (projet d’évolution réglementaire des normes ESG à l’échelle européenne, “scores” d’impact etc.).

Cependant, si cette dynamique générale est en cours, il n’en demeure pas moins que l’évaluation d’impact recouvre une grande diversité d’interprétations, de pratiques et parfois même d’objectifs, sur lesquels ce panorama propose de prendre du recul. Les résultats donneront à voir les convergences et divergences dans les pratiques d’évaluation d’impact social en France, et offriront aux acteurs des pistes de réflexion afin de mieux avancer collectivement sur le sujet.

Comment participer ?

  • Un questionnaire accessible en ligne du 25 mai au 30 juin 2021 via le lien suivant : https://essec.qualtrics.com/jfe/form/SV_5sCiS3QTiQphy86.
  • Le temps de réponse est estimé à une dizaine de minutes
  • Les questions sont différentes selon que vous représentez une structure opératrice (ou porteur de projet), un financeur (public ou privé) ou un évaluateur.
  • Il sera également proposé aux porteurs de projets répondant de partager leur dernière évaluation d’impact social, afin qu’elle soit valorisée, si souhaité, dans un espace public dédié du site de l’Impact Tank.

Pourquoi participer ?

  • Vous contribuez à la recherche, au partage et au développement des connaissances sur l’évaluation d’impact social, portés par l’ESSEC et l’Impact Tank ;
  • Vous recevrez en priorité l’ensemble des analyses et résultats qui seront tirés de l’étude et vous serez invité à un temps d’échanges dédiés pour les répondants ;
  • Vous serez convié à l’événement de restitution ;
  • Si par ailleurs vous acceptez de partager votre dernière étude d’impact,
    • vous serez accompagné dans la valorisation de vos résultats clé sur l’espace dédié du site Internet de l’Impact Tank ;
    • et votre initiative pourra être mise en avant dans les groupes de travail et publications de l’Impact Tank

Contacts

Louis Raynaud de Lage, ESSEC

louis.raynauddelage@essec.edu

Quentin Dubourg, Impact Tank

quentin.dubourg@impact-tank.org

Thierry SIBIEUDE, Professeur titulaire de la Chaire Innovation et Entrepreneuriat social de l’ESSEC

                                                       

« Ce panorama sera pour le Labo E&MISE, que dirige Elise Leclerc, une opportunité de collecter tous les ans, de très nombreuses données sur les pratiques d’évaluation d’impact social des acteurs de l’écosystème français et de les analyser afin de comprendre comment ceux-ci déploient ces démarches. Cette étude annuelle constituera un enrichissement déterminant pour nos recherches sur l’évaluation d’impact social, sur l’évolution des pratiques et les conditions de son adoption par les opérateurs et financeurs, mais aussi par les experts qui les conseillent et les accompagnent dans leurs démarches, que nous aurons grand plaisir à partager avec tous les acteurs engagés au service de l’impact »

Emeline STIEVENART, Directrice de l’Impact Tank

                                           

« Les études d’impact sont un levier formidable de reconnaissance de l’action quotidienne des opérateurs de terrain et de ceux qui les soutiennent, mais également d’apprentissage pour créer encore plus d’impact collectivement. Contribuer à ce panorama, c’est rendre compte de vos avancées en la matière, et permettre une réflexion commune pour que l’évaluation d’impact se démultiplie, en étant au service de réponses encore plus pertinentes aux enjeux de notre société ».

Nos Partenaires de diffusion :

                                                                                                                                

                                                                                    

Emeline Stievenart devient directrice de l’IMPACT TANK

Emeline Stievenart devient directrice de l’IMPACT TANK

Emeline Stievenart devient  Directrice de l’IMPACT TANK

Jusqu’alors co-fondatrice et directrice de KiMSO, Emeline Stievenart rejoint l’IMPACT TANK en qualité
de Directrice.

Forte de plus de 11 ans d’expérience dans le domaine de l’évaluation d’impact social, Emeline Stievenart
a développé son expertise auprès de la Chaire Entrepreneuriat Social de l’ESSEC où elle a expérimenté de
nombreuses méthodes (comme le Social Return on Investment ou l’Outcomes Star) en collaboration avec
des acteurs de l’économie sociale et solidaire, de la finance à impact, de la RSE et des pouvoirs publics.
Auteure de plusieurs publications de référence (« Evaluer l’impact d’une entreprise sociale : éléments de
repères » (Recma, janvier 2014)) et membre de Social Value International, dont elle a co-créé le groupe
français (Social Value France), elle a par ailleurs lancé le premier cycle de formation continue sur
l’évaluation d’impact social avec l’ESSEC.

En 2014 elle cofonde le cabinet KiMSO, une des cabinets français pionniers en matière d’évaluation de
l’impact social. En co-dirigeant KiMSO pendant 6 ans, elle a piloté près d’une centaine d’études d’impact
dans une grande diversité de secteurs, comme l’appui à la parentalité, l’égalité des chances, le handicap,
l’insertion professionnelle, ou la précarité financière et énergétique. Elle a également contribué à la
création de méthodologies, comme celle de MESIS à destination des investisseurs à impact.

Emeline Stievenart prend désormais la direction de l’Impact Tank, premier think tank dédié à l’évaluation
d’impact et la mise à l’échelle des innovations sociales, lancé en octobre 2020 à l’initiative du GROUPE
SOS et du monde universitaire (Sciences Po, Dauphine-PSL, Conservatoire National des Arts et Métiers,
Sorbonne Université). Elle aura ainsi pour objectif de créer un espace de capitalisation et de réflexions
pour structurer à long terme une vision française de l’économie à impact et de ses résultats, en lien avec
le milieu universitaire, les praticiens de la mesure d’impact et les opérateurs de l’innovation sociale, en
France et à l’international. Elle aura à cœur de porter auprès des pouvoirs publics les preuves d’impact
de nombreuses innovations sociales et d’actionner avec eux les différents leviers de leur mise à l’échelle.

A propos de l’Impact Tank

L’Impact Tank est le premier laboratoire d’idées dédiées à la valorisation et la mise à l’échelle des
innovations sociales à impacts positifs. Lancé en septembre 2020 à l’initiative du GROUPE SOS, plus
grande entreprise sociale européenne, et de quatre universités (Sciences Po, Dauphine-PSL, Sorbonne
Université, Conservatoire National des Arts et Métiers), il croise expertise universitaire et expérience
terrain des entrepreneurs à impacts pour inspirer l’action publique et les modèles entrepreneuriaux de
demain

La presse parle de l’IMPACT TANK

La presse parle de l’IMPACT TANK

Qu’a dit la presse sur le lancement de l’IMPACT TANK ? Si vous n’avez pas pu en prendre en connaissance, nous vous les résumons ici ! 

Le lancement de l’initiative IMPACT TANK paraît pour la première fois sur BFM TV, où Jean-Marc Borello, interrogé sur l’actualité et le système hospitalier français, plaide pour la collaboration du monde académique et des acteurs de l’innovation sociale pour mettre à l’échelle ce qui fonctionne. Début Septembre, l’IMPACT TANK apparaît pour la première fois dans la presse. Dans une interview croisée publiée par Challenges (retrouvez là ici), deux membres du Conseil d’Orientation de l’Impact Tank; Antoine Frérot, Président Directeur Général de Veolia et Jean-Marc Borello, Président du directoire du GROUPE SOS, tissent de nouvelles perspectives pour notre système économique et la nécessité d’entreprendre pour l’intérêt général. Ils annoncent alors la création de l’IMPACT TANK dans le but de mesurer l’impact des innovations sociales. Antoine Frérot ajoute que la preuve de la seule performance économique ne suffit plus pour qualifier une entreprise de performante, et souligne également qu’il est nécessaire d’objectiver les impacts sociaux, territoriaux et écologiques de toutes les organisations. 

Les Echos publient ensuite une tribune d’Agnès Audier, présidente de l’IMPACT TANK, et de Jean-Marc Borello. Ils y expliquent la nécessité d’accelérer le passage à l’échelle des innovations sociales et la raison d’être de notre think tank, qui fait sa particularité. 

 

Le Figaro relaye également la création de l’IMPACT TANK, interrogeant Agnès Audier sur les objectifs de notre think tank : 

“Notre objectif vise à créer du contenu qui soit largement partagé, en associant différents acteurs à l’échelle communale, départementale, régionale. Il reviendra ensuite à l’État d’adapter ses propres politiques. Notre démarche a vocation à fluidifier les relations entre le monde académique et le monde social”  explique Agnès Audier dans le Figaro avant la soirée de lancement de l’IMPACT TANK

Enfin Carenews, webmédia des acteurs de l’engagement, annonce également le lancement de l’IMPACT TANK. Un relai important dans le monde des décideurs et des acteurs de l’engagement, pour qui l’objectivation de mesures d’impact grâce à la rigueur scientifique est importante. L’ADN révèle également notre lancement, notre sixième relai dans la presse ! 

 

Finissons enfin par l’Avise. Dans un article, l’agence collective d’ingéniérie décrit notre soirée de lancement et se félicite de notre arrivée dans le secteur de l’innovation sociale.

 

Revivez la soirée de lancement de l’IMPACT TANK

Revivez la soirée de lancement de l’IMPACT TANK

La soirée de lancement de l’IMPACT TANK s’est déroulée le 30 septembre 2020 au Pavillon Elysée, marquant une nouvelle collaboration entre les acteurs de l’innovation sociale et le monde universitaire. 

 

 

 

 

Jean-Marc Borello, président du directoire du GROUPE SOS, a tout d’abord introduit la soirée, afin d’expliquer la raison d’être du think tank : mettre à l’échelle les innovations sociales qui fonctionnent. Plus de 35 ans après la création du GROUPE SOS,  il était nécessaire de poser une nouvelle pierre à l’édifice. 

Agnès Audier, présidente de l’IMPACT TANK a ensuite présenté le think tank, ses objectifs et son fonctionnement. 

Évaluer, rassembler, partager, disséminer l’innovation sociale : voilà le sens de l’IMPACT TANK, au service des territoires fragiles et des personnes vulnérables” a expliqué Agnès Audier, lors de l’événement de lancement. 

Après un appel à collecter l’ensemble des initiatives sur le thème de la revitalisation des territoires fragiles par l’innovation sociale et l’inclusion des personnes vulnérables dans les organisations, Agnès Audier a présenté le Conseil d’Orientation de notre think tank, que vous pouvez retrouver ici. Elle a également remercié nos partenaires universitaires, qui apporteront leurs expertises, rigoureuses et indépendantes, en matière d’évaluation d’impact.

Deux tables rondes ont ensuite eu lieu, où de nombreuses personnalités intervenaient afin de décrire les enjeux du monde de demain et le rôle de l’innovation sociale dans la réponse aux défis auxquels sont confrontés le monde économique et l’action publique. 

Inspirer le monde économique de demain 

Comment l’innovation sociale et tous ses acteurs peuvent inspirer le monde économique de demain et l’entreprise, afin de faire face aux nouveaux défis de ce monde ? Question difficile à laquelle quatre personnalités ont tenté de répondre.

Etaient présents à cette table ronde : 

  • Caroline Neyron, déléguée générale du Mouves
  • Jean Chambaz, président de Sorbonne Université
  • Paul Allibert, directeur de l’Institut de l’Entreprise
  • Patrice Geoffron, administrateur provisoire de l’Université Dauphine-PSL.

Suite à cette table ronde, Julie Batilanna, professeure et titulaire de la chaire Innovation Sociale à Harvard intervenait depuis Boston pour encourager le monde de la recherche, le monde associatif, le monde de l’entreprise et les pouvoirs publics à coopérer. Vous pouvez retrouver son intervention ici.

Inspirer l’action publique de demain 

Quel avenir pour l’action publique de demain, qui sera d’intérêt général mais peut-être pas identique de celle d’aujourd’hui ? Pour y répondre étaient présents : 

  • Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix Rouge Française
  • Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers
  • Stéphanie Goujon, déléguée générale de French Impact
  • Frédéric Mion, directeur de Sciences Po Paris
  • Jean-Noël Barrot, député et professeur d’économie

Conclusion d’Olivia Grégoire

Enfin, Olivia grégoire, secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable, a conclu la soirée. Elle a présenté sa feuille de route et annoncé le lancement des contrats à impact pour favoriser la mise à l’échelle et l’évaluation rigoureuse des innovations sociales les plus prometteuses.

Je compte sur l’IMPACT TANK pour aider à éclairer les législateurs dans leur prise de décision. Je me réjouis de voir autant d’acteurs réunis, notamment les universités, pour réfléchir autour de l’impact” s’est félicitée Olivia Grégoire lors de son intervention.

 Se clôturant par un bref cocktail et par une conclusion d’Agnès Audier, l’IMPACT TANK avance dorénavant vers ses nouveaux travaux ! 

Télécharger le programme

Lancement de l’IMPACT TANK le 30/09/2020 au Pavillon Elysée

Lancement de l’IMPACT TANK le 30/09/2020 au Pavillon Elysée

La crise mondiale du Covid-19 a accru l’importance de la créativité et des solidarités locales pour moderniser l’action publique et améliorer les réponses apportées aux plus vulnérables. L’innovation sociale apparaît plus que jamais incontournable.

L’IMPACT TANK structurera ses recherches en partenariat avec des institutions universitaires reconnues, afin de garantir des mesures d’impact rigoureuses et contribuer au développement de la recherche universitaire sur l’innovation sociale : Sorbonne Université, Sciences Po, l’Université Paris Dauphine-PSL et le Conservatoire National des Arts et Métiers.

Les études de l’IMPACT TANK partiront d’expérimentations concrètes, issues de pratiques d’acteurs de terrain, pour en objectiver les impacts et favoriser leur développement si elles se révèlent pertinentes. L’expertise académique, le calcul des impacts, ainsi que la promotion et mise à disposition des données et résultats, sont au cœur du projet de l’IMPACT TANK.  

Son activité se déclinera sur plusieurs supports :  

  • Des rapports démontrant par la preuve l’intérêt de développer à grande échelle des solutions existantes à un enjeu d’intérêt général, statistiquement étayé par des recherches de référence en sciences sociales. 
  • Des notes d’analyse de personnalités s’appuyant sur des méthodes de revues de littérature scientifique, afin de cadrer le débat à partir des résultats clés de publications de référence sur un thème donné. 
  • Des événements pour diffuser les pratiques et les données impactantes auprès des décideurs et dans le débat public.

L’IMPACT TANK offrira un espace indépendant d’expertises de terrain, de recherches scientifiques et d’échanges neutres. L’innovation sociale étant “libre de droit”, à la différence de l’innovation technologique protégée et brevetée, l’IMPACT TANK mettra à disposition du public ses données, dans une logique de partage et de maximisation d’impacts. 

Présidé par Agnès Audier, experte dans les politiques sociales et la transformation de l’action publique, l’IMPACT TANK reposera sur un Conseil d’Orientation composé des représentants des universités partenaires et de personnalités aux expériences variées (Julie Battilana, titulaire de la Chaire d’innovation sociale à Harvard, Antoine Frérot, Président Directeur Général de Véolia, Jean-Christophe Combe, Directeur général de la Croix Rouge française, Christine Rouzioux, Professeur émérite de virologie…).

Convaincu que la recherche de l’intérêt général doit être l’affaire de tou.te.s, l’IMPACT TANK rassemblera l’ensemble des acteurs engagés dans une culture de l’impact mesuré et dans la construction d’une société plus inclusive et plus durable. »

L’innovation sociale par la preuve